BRUXELLES EST BABYLONE, BRUXELLES EST KINSHASA, BRUXELLES EST HOLLYWOOD OU PARIS, BRUXELLES EST BERLIN OU BAGDAD. LA VILLE IDÉALE POUR UN PORTRAIT SUBJECTIF EN 10 VOLETS, À TRAVERS LE REGARD MULTIDISCIPLINAIRE DU VOISIN, QUI S’AMUSE À CASSER LES CODES DE LA VISITE GUIDÉE ET A VOUS EMMENER DANS L’ENVERS DU DÉCOR.

# Les classiques revisités.

Pour cette première édition le voisin vous emmène pour une traversée du Pentagone, donner quelques coups de machette dans la jungle de la zone Unesco et prendre un Spritz sur les berges de la Senne.

Un parcours initiatique sur le versant ensoleillé du Coudenberg, pour un Bruxelles des origines, des détours, et des ruelles coupées au montage.

# 1060

Rescapée du XXe siécle, socialement multi-fracturée, gangrénée par l’immigration parisienne et les poètes maudits, le voisin vous invite dans la plus magique des 19 communes, celle où il vit.

# L’ami du voisin, la bière et l’art Deco.


Une visite Dionysiaque qui apporte la preuve que boire et réfléchir peuvent fusionner, et cette preuve a un nom: Cedric Jamar ! L’homme, zythologue fantasque et ami du voisin, viendra avec sa science, son humour et sa moustache victorienne pour nous parler de bières et nous en faire goûter.
Le Voisin ouvrira le bal avec un tour du bloc et quelques chefs-d’oeuvres d’Art Déco saint-gillois qui se terrent très discrètement dans la zone…

#Bruxelles, Métropole amnésique

 

Le voisin vous plonge cette fois dans une métropole coloniale amnésique, dans une ville où certains personnages sombres vivent éternellement grâce au cuivre du Katanga. Une visite sans concession pour ausculter l’espace public et détricoter le mythe colonial, et pour mettre en lumière les enjeux de la mémoire belgo-congolaise.
Un Bruxelles de sang, d’ivoire, et de caoutchouc.

# Urbanisme


Pour cette carte blanche, le voisin troque l’extérieur contre l’intérieur, la ville contre un projecteur et un écran blanc. Il s’agira donc d’une conférence, ou plutôt d’un plongeon guidé dans des archives inconnues de Bruxelles, pour comprendre les grands interventions urbaines qui ont façonné la ville à travers les siècles, et les paradigmes qui ont présidé à leur réalisation.

L’histoire d’une ville à la merci de quelques rares esthètes, perdus au milieu des chirurgiens fous et des visionnaires hallucinés.

# Galeries Royales, les Entrailles.

 

Breaking News, le Voisin a reçu les clefs des Galeries Royales à prêter!
Il vous emmène donc dans l’envers du décor, sur les hauteurs de la verrière et dans les fastes d’un petit théâtre oublié.
Un voyage spatio-temporel pour savoir ce que cache ce vénérable reptile de pierre et de cristal, derrière ses grands airs de palais italien…

# Les Marolles, quartier subversif.

 

Terre des indésirables, porte d’entrée de Bruxelles pour les migrants de tous bords, quartier ouvrier surpeuplé, les Marolles ont depuis le Moyen Âge une réputation sulfureuse et incontrôlable. Visage d’une certaine capitale, absente des livres d’histoire, le quartier lutte aujourd’hui pour une identité en voie d’extinction, et croise le fer avec la les touristes et la gentryfication.

# Cinémas à Bruxelles

 

Tour d’horizon des salles obscures du Pentagone!

Un épopée tumultueuse, qui raconte à sa manière le XXe siècle, ses fractures et ses évolutions. Un Péplum où le muet croise la 3D, où les orchestres bataillent avec le Dolby, où les salles miteuses vivent à l’ombre des grands palaces.

Un Bruxelles de popcorn et de néons, pour une Visite de mon Voisin en Technicolor !

9 # ART NOUVEAU, PERROQUETS ET TOILES D'ARAIGNéES

Une grande maison Art nouveau à Saint-Gilles, usée par le temps, dans l'attente d'une restauration très prochaine, c'est un authentique aimant à voisins! Son jeune et passionné propriétaire nous a invité spontanément et ultra-gentiment à y faire une visite exceptionnelle, alors allons-y! On commencera par un tour du bloc, pour se chauffer.

L'AEGIDIUM, DIAMANT BRUT

En plein parvis de Saint-Gilles, derrière une façade anonyme, se cache l'un des joyaux les plus luxuriants de la couronne!
Ancien cinéma, salle de bal, et lieu dédié à la fête, l'Aegidium est à l’abandon depuis quarante ans. Le vieux phénix renaitra pourtant prochainement de ses cendres, mais en attendant il est a moitié délabré, sombre, silencieux et vermoulu. Une occasion rare de le rencontrer, pour une visite d’un romantisme absolu."